Loisirs

Le principe des 3 couches pour naviguer à la voile

Dans le monde du sport, le principe des 3 couches est bien connu notamment lorsqu’on fait de la voile. Il s’agit d’une mécanique efficace permettant à la personne de ne pas se sentir trop chaude ou trop froide et de pouvoir demeurer sèche comme il se doit. Ce principe des 3 couches consiste à porter 3 couches de vêtements qui vont chacune jouer un rôle et s’adapter aux conditions météorologiques pour naviguer à voile.

La première couche garantit la respirabilité

Le bon choix de la première couche technique est incontournable. Celle-ci doit garantir divers avantages : un maintien optimal à la chaleur et au sec. Cette première couche est la partie la plus essentielle de votre habillement pour naviguer. Elle offre un confort favorable et vous évitera d’avoir froid en mer. Cette première couche dite technique favorise la respirabilité. Elle permet d’évacuer la transpiration et d’être sec très vite.

Elle correspond à des vêtements « respirant » sous lesquels vous ne demeurerez pas trempé suite à une navigation à la voile. Cette première couche de vêtements garantit un séchage rapide du vêtement notamment lors des périodes de basses températures. Vous pourrez faire face au froid et vous donnez à fond dans votre sport. Pour permettre d’éviter d’avoir froid en hiver, il existe des vêtements premières couches qui assurent une double fonction de chaleur et de respirabilité. C’est notamment le cas des habits dotés d’une laine.

La seconde couche maintient la chaleur

Lorsque vous faites de la voile en des temps où il fait assez froid, la deuxième couche de vêtements doit garantir une chaleur et un confort optimal. Aussi, les secondes couches sont mises au point pour être « ventilantes ». Toutefois, dans ce volet, elles n’atteindront pas les mêmes niveaux de performance que les vêtements de première couche. Alors, la prudence doit être de mise pendant votre effort.

Si le niveau de transpiration est énorme, l’aspect respirabilité de la seconde couche ne sera pas garanti. Ainsi, il y a de fortes chances que vous demeuriez trempé, et ce, en dépit d’une première couche technique. L’atout majeur avec ce principe de couches est que, à votre guise, vous pourrez vous couvrir et vous découvrir en fonction de vos besoins. L’idéal est de toujours assurer le maximum de confort possible sous votre habillement.

En navigation légère, cette couche peut être constituée d’une combinaison de voile comme présentées ici.

La troisième couche garantit une imperméabilité

La troisième couche de vêtements doit garantir une protection contre les éléments. Elle doit être imperméable et coupe-vent, ce qui est bien conforme aux conditions météorologiques ardues dont vous ferez face. Il est important de veiller à ce que la conception de votre troisième couche assure une bonne imperméabilité dans le but de restreindre les pénétrations d’eau. Le but sera de vous permettre de rester sec, chaud, et tout en confort sous vos vêtements. Pour avoir une idée sur la solidité de votre tenue face à la pluie et au vent, il faudra mettre l’accent sur :

  • le type d’utilisation de la tenue (navigation à la voile occasionnelle ou pour tous les temps)
  • la coupe (diminution des entrées d’eau sur quelques parties du vêtement)
  • les coutures (renforcer les coutures avec une bande à étancher pour assurer une étanchéité complète du vêtement).

Il existe de nombreuses tenues adaptées aux conditions de navigation comme la combinaison de voile, en modèle sec ou isothermique.

No Comments

    Leave a Reply