Maison

Les 4 étapes simples pour un terrarium réussi

Vous aimez la nature, mais vivez en milieu urbain ? Vous désirez être au plus proche du naturel depuis chez vous ? Le terrarium est alors la solution la plus propice pour vous.

Si vous ne trouvez pas le terrarium qui répond exactement à vos envies, une meilleure alternative s’offre à vous. Construire le terrarium qui répond à vos exigences à la perfection.

Vous ne savez pas par où commencer ? Nous vous donnons tous les éléments pour réussir votre terrarium en 4 étapes simples.

Qu’est-ce qu’un terrarium ?

Le terrarium est un petit emplacement aménagé pour la culture, l’élevage ou l’observation de certaines espèces végétales/animales. C’est une sorte d’écosystème en bocal qui peut permettre à certaines plantes/animaux d’y vivre. Du moins, dans les conditions similaires aux conditions naturelles. Le terrarium se distingue du jardin par sa facilité d’entretien et sa petite taille.

Le terrarium est à peu près l’équivalent de l’aquarium, à ceci près qu’à la place de l’eau, le substrat ici est constitué de terre, de sable, etc. En gros c’est un coin de nature en miniature que vous ramenez dans votre maison.

Votre intérieur a ainsi plus de gaieté et de vie. En plus de quoi, le terrarium est particulièrement esthétique. Ils sont parfaits pour asseoir la décoration intérieure de votre maison

Étape 1 : Vérifiez le matériel de fabrication

Un terrarium idéal à usage standard doit être léger pour pouvoir être déplacé ou emporté facilement. C’est pourquoi il vous faut donc des matériaux à la fois légers et résistants pour sa construction. Vous devez donc avoir :

  • Un panneau de bois : pour la construction du plancher. Si vous souhaitez fabriquer un terrarium pour une espèce vivant en milieu humide, optez pour le bois aggloméré. Associé à une partie hydrofuge, l’humidité sera garantie. Offrant ainsi une parfaite isolation thermique.
  • Des supports : les supports sont nécessaires pour soutenir la structure. Pour cette mission, les tasseaux en bois sont parfaits. Ils sont solides, maniables et accessibles à toutes les bourses.
  • Un tube de mastic (optez toujours pour des modèles qui résistent à l’humidité et à l’UV. Ils sont meilleurs pour la fixation), la colle de carrelage et de la résine époxy.
  • Des plaques de polystyrène (dont l’épaisseur doit être fonction de l’isolation que vous souhaitez obtenir)pour les côtés du terrarium, une vitre pour les devantures et une grille d’aération pour le couvercle.

Étape 2 : Passez à la fabrication du contenant.

Vous devez fabriquer un contenant léger, qui soit assorti au décor du lieu où il sera exposé. Vous devez alors avoir une idée claire de ce que vous voulez. Ce schéma vous conduira dans la constitution de votre bocal.

Une fois votre idée clarifiée, vous pourrez donc passer à la fabrication.

  • Commencez par couper vos tasseaux dans les proportions des mesures souhaitées.
  • Montez par la suite la structure du terrarium avec pour socle le panneau de bois en guise de plancher.
  • Assemblez la structure à l’aide de votre colle et fixez les tasseaux entre eux avec des vis.

À ce stade, la structure est déjà érigée.

  • Découpez ensuite vos plaques de polystyrène et collez-les ensuite sur la structure. Vous pouvez bien entendu renforcer la fixation avec des vis.
  • Découpez aussi la plaque de vitre en fonction des mesures et collez-les parties sur chacune des deux façades du terrarium.
  • Enfin, la grille d’aération pourra à son tour être découpée et encastrée sur le dessus.

Étape 3 : Aménagez le terrarium

Avant même d’entreprendre la construction de votre terrarium, vous aviez déjà une idée de son aménagement. Du moins, une image de ce que vous souhaitez y créer dedans (sol, éclairage, etc.)

Comme sol, nous pouvons vous conseiller de prendre du sable, de la terre, du gazon, du copeau, etc. Selon les plantes que vous voulez utiliser, employez le sol adapté.

Ajoutez-y la plante que vous voulez. Nous vous recommandons de prendre les plantes qui ne nécessitent pas beaucoup d’entretien (comme le cactus).

Vous pourrez par la suite décorer votre bocal comme vous le désirez et lui donner l’allure souhaitée.

N’oubliez surtout pas que le terrarium est conçu pour rappeler à votre plante son environnement naturel. C’est sur cette base-là que vous devrez choisir la matière terrestre (substrat) que vous allez utiliser.

Étape 4 : Faîtes les dernières vérifications du terrarium

Lorsque vous avez achevé la construction de votre terrarium, vérifiez sa solidité, assurez-vous que tout l’équipement que vous avez installé fonctionne parfaitement.

Cela fait, insérez enfin votre plante et observez-la quelque temps pour vérifier que la croissance se déroule parfaitement bien.

En cas de complications, contactez un botaniste ou un jardinier qui vous donnera tous les conseils dont vous pourrez avoir besoin.

Conclusion

Faire un terrarium n’est pas si compliqué que ça. Il vous suffit d’avoir clairement à l’esprit le modèle que vous désirez accomplir. Cela fait, suivez les étapes et vous finirez par avoir un terrarium qui répond à vos exigences.

No Comments

    Leave a Reply