Accenteur mouchet (Prunella modularis) : description, comportement, habitat, alimentation

L’accenteur mouchet fait partie des oisillons qui fascinent plus d’un. Cependant, difficile de le distinguer d’autres petits oiseaux avec lesquels il présente de nombreuses ressemblances. Pour facilement le reconnaitre, encore faut-il savoir les caractéristiques qui lui sont propres. À cet effet, peuvent notamment aider la description, le comportement, l’habitat et l’alimentation du passereau.

Accenteur mouchet : Description de l’espèce

De son nom scientifique, « Prunella Modularis », l’accenteur mouchet est un oiseau de l’ordre des passériformes. Il se décompose en 12 différentes espèces, dont l’ensemble forme la famille des Prunellidae. Abondant en Europe, le passereau peut également se retrouver en Afrique du Nord et en Asie.

L’accenteur mesure une taille comprise entre 14 et 15 cm. En raison de sa taille, il se confond avec le rouge-gorge familier. Son manteau brun chaleureux et tacheté de noir le rapproche du moineau. Il s’en distingue principalement du fait de son bec, qui reste plus fin. Adulte, l’accenteur mouchet présente des nuances de gris cendré sur la tête et la poitrine. On retrouve sur ses flancs quelques traces brun-roux.

Le mâle et la femelle possèdent des caractéristiques similaires. Ils ne présentent pas de dimorphismes apparents, excepté que la tête et la gorge du premier montrent un gris plus accentué.

Juvéniles, ces oisillons sont d’une couleur brun foncé sur la tête. Pour les reconnaitre, il suffit de prêter attention à leurs yeux et au bec, qui paraissent plus clairs. En vol, leur déploiement peut atteindre 21 cm. L’oiseau vole à basse altitude. Il se déplace furtivement et adopte une trajectoire rectiligne.

Une autre photo d'accenteur mouchet

Comportement de l’accenteur mouchet

Les accenteurs mouchet se déplacent seuls ou en couple, mais jamais de manière groupée. Les passereaux ont une durée de vie allant de 8 à 10 ans. Pour atteindre une telle longévité, encore faut-il qu’ils restent à l’abri des prédateurs. Il s’agit notamment de :

  • Chats ;
  • Rapaces ;
  • Couleuvres

Il n’est possible de voir l’accenteur que durant ses déplacements ou lorsqu’il atterrit pour se nourrir. L’animal s’observe surtout pendant sa période de reproduction. Généralement, le mâle se pose au sommet des buissons ou arbustes pour piailler. Il peut y rester des minutes durant avant de reprendre sa route pour s’évanouir à nouveau dans la nature. En temps de pariade, les passereaux sont particulièrement bruyants. Leur déplacement au fond des buissons peut aussi attirer l’attention et aider à les localiser.

Durant l’hiver, l’accenteur mouchet se fait rare. Il ne vient au sol que pour chercher de la nourriture, et ne tarde pas à reprendre son envol. Il s’y déplace en effectuant de petits sauts nerveux tout en agitant la queue. Sa couleur étant proche de celle de la terre, cela facilite son camouflage et le rend presque indétectable lorsqu’on n’y prête pas attention.

Habitat de l’accenteur mouchet

L’accenteur mouchet a des habitats divers et variés. Si l’espèce privilégie les boisements, les fourrés et conifères, on la retrouve également dans les plaines et les montagnes. L’oiseau peut s’installer jusqu’à 2000 mètres d’altitude. Il aime autant les buissons que les milieux ouverts ou semi-ouverts. Cela explique sa présence dans les forêts mixtes. Le passereau vient parfois se poser dans les parcs et jardins des villes lorsque ceux-ci ont une certaine densité.

Au nombre des oiseaux de jardin, l’accenteur mouchet est le plus apprécié. Sa présence, au sein des vergers, est aussi profitable. En effet, il y chasse les insectes susceptibles de nuire aux cultures. Pour favoriser sa venue, il suffit de planter des haies. Il faut les laisser grandir et s’épaissir, et ne surtout pas couper les buissons.

Alimentation de l’accenteur mouchet

L’alimentation de l’accenteur varie d’une saison à une autre. Durant l’été, le passereau se nourrit essentiellement d’insectes. Il raffole aussi de leurs larves et d’autres types d’invertébrés. Pour capturer ses proies, l’oiseau vient généralement au sol, et quelquefois dans les végétations basses ou les mangeoires. Malgré la finesse de son bec, celui-ci est suffisamment robuste pour soulever les feuilles de la litière. Ainsi, il accède aux animaux cachés là-dessous et s’en empare.

En temps d’hiver, les proies principales de l’accenteur se raréfient. Alors, il se voit contraint d’élargir son régime et adopte celui d’une mésange. En d’autres termes, il complète à son alimentation avec une importante quantité de petites graines issues de plantes herbacées. Cela explique sa présence à proximité des postes de nourrissage hivernal.

En France, l’accenteur mouchet fait partie des espèces protégées. La loi interdit formellement sa chasse, sa capture ou encore son abattage. La destruction de son nid ou de ses œufs fait aussi l’objet d’une stricte interdiction. Lesdites restrictions proviennent d’un arrêté ministériel pris le 29 octobre 2009.

Quel est le chant de l’accenteur mouchet ?

Dans sa forme typique, ce chant est un babillage aigu et aigrelet de 2 à 3 secondes, généralement émis du haut d’un arbuste ou d’un arbre.

Partagez avec Amour ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.