Loisirs

Origine du Krava Maga et présentation de cette méthode d’autodéfense

Développé par Imi Lichtenfeld dans les années 1930, le Krav-méga est reconnu comme l’une des meilleures techniques d’autodéfense pratiquées de par le monde. En quoi consiste cette méthode ?

Qu’est-ce que le Krav Maga ?

Le Krav-maga est un sport de combat, une sorte d’art martial inspiré de la lutte, la gymnastique et de la boxe. C’est une technique moderne de combat qui combine à la fois des stratégies d’autodéfense et la tactique de combat. Le but principal du Krav-maga est d’apprendre aux pratiquants comment rester en bonne santé, mais il vise surtout à aider à prendre conscience de leur corps, de leur capacité et de leur force pour se défendre. Cette pratique a également pour objectif d’enseigner la détermination, la combativité et comment gagner en assurance dans les situations difficiles de la vie (stress et dépression). Ainsi, toute personne qui pratique cette méthode d’autodéfense peut parvenir à un niveau de confiance maximal et se protéger en cas d’agressions violentes.

Par ailleurs, ce sport de combat est basé sur une approche naturelle et logique. Sa mise en application est facile, efficace et pratique. Elle fait intervenir des mouvements naturels du corps pouvant être facilement mémorisés. Le fondateur du Krav-maga a développé cette méthode de lutte autour de 3 piliers que sont :

  • La self-défense
  • Le combat
  • La protection rapprochée.

Origine du Krav maga

Le mot Krav-maga est d’origine israélienne et signifie en hébreux “combat rapproché”. Ce type de combat a été développé par le peuple juif de l’époque de la Seconde Guerre mondiale. En effet, dans les années 1930, pour faire face à l’ascension figurante du fascisme qui s’est répandu en EuropeImi Lichtenfeld rassembla de jeunes athlètes dont la mission était de défendre et de protéger le peuple juif. La technique a été adoptée pour la première fois en 1930 par la communauté juive qui résidait à Bratislava en Slovaquie.

En 1948, le Krav-maga est devenu le système officiel d’autodéfense enseigné aux forces de sécurité et aux troupes d’élite d’Israël. Par la suite, il a été ajusté par Eyal Yanilov, l’un des bras droits d’Imi Lichtenfeld, afin de s’adapter aux besoins des civils. Depuis lors, le Krav-maga s’est répandu et a suscité un véritable intérêt auprès de nombreuses personnes, adultes, jeunes et enfants, notamment dans des clubs ou associations de sport. Plusieurs troupes d’élite, des officiers de police l’ont également adopté comme technique d’autodéfense à travers le monde.

Zoom sur le fondateur du Krav-Maga : Imi Lichtenfeld

Né le 26 mai 1910 à Budapest en Hongrie, Imi Lichtenfeld est le fondateur de la méthode d’autodéfense Krav-maga. Durant sa jeunesse, il se perfectionna dans la gymnastique, la lutte et la boxe. En 1928, il fut sacré vainqueur du championnat Slovaque de lutte dans la catégorie jeune. Un exploit qu’il va récidiver une année plus tard, en 1929 dans la catégorie adulte. Il remporta au cours de la même année d’autres championnats en gymnastique et en lutte. Toutefois, pendant la décennie suivante, il se consacra uniquement à la lutte aussi bien comme challenger qu’entraîneur.

Au milieu des années 30, les groupes anti-sémites et fascistes vont envahir Bratislava avec une ferme volonté de perturber la quiétude de la communauté juive. Imi va alors rassembler un groupe de jeunes juifs et devint leur chef. La plupart avaient des expériences dans la lutte, boxe ou en haltérophilie. Leur objectif était bien défini : contrer les mutineries et empêcher les fascistes de pénétrer dans la région juive. Il prit ainsi une part active dans plusieurs bagarres de rues, lesquelles vont lui permettre de soulever les différences entre les compétitions sportives et les combats de rue. Dès lors, il mettra sur pied les premiers principes du Krav-maga qui consistent à :

  • Utiliser des mouvements naturels
  • Attaquer et défendre de façon simultanée
  • Retrouver ses facultés après un coup.

Contraint de quitter Bratislava pour échapper aux nazis, Imi Lichtenfeld va connaître plusieurs périples, notamment en Grèce, en Egypte, en Israël, etc. En 1944, il commence à entraîner les troupes israélites. Il leur enseignera la technique du Krav-maga qui va être reconnue par le ministère de l’Éducation. En 1948, il fut nommé instructeur en chef en Krav-mega et en éducation physique à l’école de combat, où il va servir pendant une vingtaine d’années

Après s’être retiré de l’IDF, il forma en 1978, avec son ami Eyal Yanilov, la première association de Krav-méga et adapte sa méthode aux civiles. Il mourut le 8 janvier 1998 à l’âge de 88 ans.

À lire aussi sur un autre sport : le trail nature ou le ski de fond

Krav Maga : un cours en vidéo

No Comments

    Leave a Reply