Zoom sur les armes défensives autorisées en France ?

Malgré les nombreuses actions menées par les forces de l’ordre françaises, les actes de criminalité ne semblent pas baisser à défaut de disparaître. Là où elles semblent ne plus devoir, ce sont des formes plus élaborées qui réapparaissent. Les populations ont peur et exigent de pouvoir se défendre de toute manière possible. L’Etat, premier défenseur de ces populations comprend leur cri, mais n’a permis que le port et l’utilisation encadrés d’armes bien définies. Ainsi, seul le port d’armes de défense est autorisé pour les individus civils.

Quand peut-on utiliser ces armes défensives?

Les armes défensives dont le port est autorisé pour les civiles sont dites de catégorie D. Elles sont non létales mais assez puissantes pour immobiliser ou dissuader le malfaiteur. Certaines armes nécessitent une autorisation écrite alors que d’autres non. Pour utiliser le premier groupe, il faut d’abord disposer de l’autorisation écrite. Cette autorisation n’est délivrée que sous des conditions strictes bien définies.

Une fois l’autorisation obtenue, le détenteur de l’arme de défense n’a le droit d’en faire usage que pour un motif légitime. Les armes ne nécessitant pas de permis pour le port sont les plus utilisées par les populations.

Les aérosols

Ce sont des armes de défenses dont l’utilisation ne nécessite pas d’autorisation et avec un fort impact. Les aérosols sont remplis soit de gaz lacrymogène soit de gel de poivre et piment. Celui au gaz est conseillé lorsque vous êtes attaqué par une bande de truands. Mais, s’il s’agit d’un seul individu, le gel de poivre est plus convenable. Il permet une attaque ciblée à effet rapide et sans exposer la victime elle-même.

La matraque

La matraque est le plus célèbre outil de l’armurerie anti-agresseurs. Son utilisation efficace dépend de sa taille et surtout de la maîtrise qu’en à l’utilisateur. C’est pourquoi la matraque simple est délaissée au profit de la matraque électrique pour se protéger à domicile. Ce type de matraque est facile à prendre en main et dégage suffisamment de puissance indépendamment de l’utilisateur, pour neutraliser et immobiliser l’agresseur.

Le bâton

A défaut d’une matraque, le bâton est bien indiqué pour assommer un cambrioleur. Mais, comme pour la matraque, son efficacité dépend de la force du détenteur, l’angle d’utilisation et la taille. Tous les malfrats n’ont pas la même résistance. Il faudra frapper juste selon le cas et cela en s’assurant de respecter que les conditions de légitime défense sont respectées.

Les armes de défenses existent sous diverses formes et ont différents types d’impact. Certaines immobilisent l’agresseur tandis que d’autres l’occupent en provoquant de la douleur pour permettre à la victime de s’échapper et rejoindre un abri.

Les tasers et la bombe lacrymogène

La bombe lacrymogène a un effet de spectre. Elle balaie tout une zone et est donc adaptée pour les cas où les malfrats assiègent votre domicile ou vous entourent. Cela permet de les éloigner pour s’échapper.

Dans ces cas, utiliser un pistolet chargé avec des balles en caoutchouc serait l’idéal. Si vous pouvez vous isoler des malfrats, un pistolet d’alarme est également bien indiqué. Cependant, s’il s’agit d’un ou deux agresseurs, un teaser peut parfaitement faire l’affaire le temps que débarque la police.

Partagez avec Amour ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.