Nature

Le sixième continent, c’est quoi ?

Selon certaines estimations, d’ici 2050, il pourrait y avoir autant de plastique qu’il y a de poissons dans l’océan. Mais c’est quoi tout ce bazar, exactement ? d’où vient-elle ? Et c’est vraiment concentré dans un tas d’ordures géant quelque part ? Un sixième continent ?

C’est un problème mondial, parce que le plastique s’accumule dans de grands courants circulaires, des gyres, qui traversent les océans du monde. Ce qui quitte la terre ferme pour la mer, c’est l’emballage à usage unique : ce sont par exemple les pailles, les sacs, les bouteilles, les couvercles de gobelets, les bâtonnets mélangeurs (touillette), tous ces déchets que nous utilisons une seule fois et jetons. Une bouteille en plastique quittant la Californie arrivera au Japon dans trois à cinq ans et reviendra dans la moitié nord du Pacifique Nord. Cette masse d’eau qui tourne est un tourbillon marin, les déchets plastiques vont migrer vers ces zones et y rester coincés.

Dénomination du sixième continent

Sixième continent, septième continent, vortex de déchet, Keasako ?

On l’appelle sixième continent ou septième continent selon si on considère que notre planète à 5 ou 6 continents :

  • Il y a le modèle à 5 continents avec l’Amérique (nord et sud) qui compte pour un dans ce cas-là on l’appelle sixième continent
  • Il y a le modèle à 6 continents avec l’Amérique qui compte pour 2 continents (Amérique du nord et sud) dans ce cas-là on l’appelle septième continent

On l’appelle aussi grande poubelle du pacifique, énorme ilot de déchets… Ce sont les noms médiatiques qu’on lui donne, car il fascine et fait réagir notre imaginaire.

Mais dans la réalité, il ressemble plutôt à une énorme soupe de déchets ou à un vortex de déchets qui se situe dans le Pacific Nord.

Histoire du sixième continent

En fait, tout ce que nous savons sur le proverbe « sixième continent » aussi appelé « grand dépotoir du pacifique ” a commencé en 1990, lorsqu’un porte-conteneurs a déversé 61 000 baskets dans l’océan. Sachant que beaucoup de ces baskets ne reviendraient jamais à terre, qu’elles seraient simplement coincées dans ce tourbillon.

Mais c’est surtout suite au propos du capitaine Charles Moore, qu’on attribue la naissance de ce terme. De retour d’une course à voile, en 1997, il traversa le gyre du Pacific Nord et a écrits beaucoup d’articles à ce sujet en décrivant : du plastique à perte de vue, pendant plusieurs jours il ne voyait dans l’eau, énormément de bouteilles, bouchons, emballages, microparticules de plastiques.

C’est à partir de là qu’est née la légende d’un sixième continent, d’un énorme îlot de déchets, car cela avait captivé l’imagination du public et des médias sous ce nom.

Des chiffres sur le 6e continent à faire tourner la tête

Nous produisons sur terre assez de plastique pour construire environ 50 Pyramides de Gizeh par années !!! Cela correspond à plus de 350 millions de tonnes de conditionnements de bonbons, de tuyaux en PVC, de bouteille et de T-shirts synthétiques … Une majorité va finir dans les décharges, mais 8 millions de tonnes de plastique se retrouvent dans nos océans chaque année qui s’écoule, et une grande partie d’entre eux se retrouvent dans ce qu’on appelle le sixième continent dans le Pacifique. Si nous devions ramasser chaque fragment de plastique de ce continent, il faudrait ramasser 1,8 billion de pièces individuelles !!! C’est 10 fois plus de pièces de plastique qu’il n’y a d’étoiles dans notre galaxie de la Voie lactée et cela représenterait un poids énorme de 80 000 tonnes équivalent au poids de 3 statues de la liberté, vous imaginez ?

En termes de taille, dans le pacifique, ce vortex de déchet, cette zone avec une abondante présence de déchet plastique représente environ 3 fois la taille de la France !!

50% de ce vortex de déchets est composé de l’activité de pêche locale avec par exemple des filets de pêche, des cordages en plastique. Les 50% restants proviennent principalement de plastique dur et de films comme des bouteilles d’eau et autres fragments de plastique, mais ne vous laissez pas berner par le nom de sixième continent. Ça ne ressemble pas du tout à une montagne géante d’ordures. En fait, elle est dispersée dans une région océanique qui, selon certaines estimations, est deux fois plus grande que le Texas. EN réalité, la taille exacte est dure à déterminer, car la poubelle est constamment en mouvement de reflux avec les différents courants océaniques.

Pour vous donner un ordre de grandeur, si nous pouvions ramasser l’ensemble de ces déchets, il y aurait assez de plastique pour remplir 100 Boeing 747 et cela ne fait que grossir. Et ce sixième continent connait une croissance importante depuis 70 ans, car le plastique met des siècles avant de disparaître. Par exemple une ligne de pêche en plastique mettre 600 ans avant de se briser pour se transformer en microplastique invisible à l’œil nu, mais nocif pour les des animaux marins.

Dans le monde, des scientifiques ont trouvé des microplastiques ingérés dans 100% espèces de tortues marines, 60% des espèces de baleines et presque de 60% des oiseaux marins !!! Malheureusement, cela ne s’arrête pas nous continuons, chaque jour à déverser dans les océans, de plus en plus de plastique …..

Certains experts estiment même que d’ici 2050, la quantité de plastique dans les océans dépassera celle de tous les poissons du monde, triste réalité… N’oubliez pas d’être vigilant, et de bien mettre vos bouteilles en plastique au recyclage.

Solutions à venir !!!

Mais la situation est loin d’être désespérée. Plusieurs possibilités pour résoudre le problème.

  • Des scientifiques mettent au point des solutions novatrices pour nettoyer le plastique océanique comme « The Ocean Cleanup ».
  • Notre façon de consommer :  Les spécialistes des matériaux se tournent vers de nouvelles solutions d’emballage et les consommateurs font des choix plus éclairés chaque jour. En France, les sacs plastiques et les pailles en plastique ont presque disparu, c’est une bonne chose pour nos océans et notre environnement !!

The Ocean Cleanup

Il y a de nombreux projets en cours pour essayer de supprimer ou au moins de diminuer un maximum cet amas de déchet plastique reparti dans l’eau.

Un d’eux se nomme « The Ocean Cleanup », son objectif est de mettre au point un système et dans avoir 60 capables de nettoyer 50% du vortex de déchets du pacifique tous les cinq ans !!

Le principe est simple, le système consiste en un flotteur de 600 mètres de long et en dessous, « une jupe » de 3 mètres de profondeur pour capturer le plastique avec un astucieux système pour créer un flux descendant pour que la vie marine passe sous lui de façon sécuritaire !! Le système utilise trois des caractéristiques naturelles de l’océan : le vent, les vagues et le courant. Périodiquement, un navire de soutien arrive pour enlever le plastique concentré dans une sorte de « poubelle », Le plastique est ensuite transporté à terre, recyclé et transformé en produits durables

Affaire à suivre !!

No Comments

    Leave a Reply