Image des Gorges de Galamus
Nature

Gorges de Galamus

Les Gorges de Galamus sont une belle gorge creusée par la rivière Agly, à la frontière entre les départements de l’Aude et des Pyrénées-Orientales. Entre Cubières-sur-Cinoble et Saint-Paul-de-Fenouillet, vous trouverez les Gorges de Galamus.

À certains endroits, la route dans ces gorges est si étroite que deux voitures ne peuvent pas se croiser. Mais le dénivelé spectaculaire et la beauté de la nature de ces gorges compensent le manque d’espace.

Histoire des Gorges de Galamus

Il a fallu un million d’années d’érosion pour que les eaux de l’Agly créent les Gorges de Galamus !!

En raison de la puissance de l’eau, il y a également de nombreuses grottes naturelles dans cette gorge. Tout au long du septième siècle de notre ère, ces grottes ont servi de refuge aux ermites, qui y ont construit des cabanes et y sont restés jusqu’à leur mort. L’ermitage Saint-Antoine de Galamus, connu comme l’ermitage historique à mi-chemin des Gorges de Galamus, date également de cette époque. Cependant, l’ermitage est resté un ermitage jusqu’en 1950, bien qu’il ait été construit au XIe siècle. L’Ermitage a été utilisé dans de nombreux films, grâce à son emplacement unique, notamment plusieurs scènes du film « La Neuvième Porte » du célèbre réalisateur Roman Polanski en 1998. Les Gorges de Galamus étaient presque impraticables aux voitures jusqu’en 1889. Une opération de grande envergure de destruction de roches pour construire une route a permis de rendre opérationnelle une route entre les villes de Cubières-sur-Cinoble et Saint-Paul-de-Fenouillet en 1890.

Une vue des Gorges de Galamus aujourd’hui

Les Gorges de Galamus appartiennent au Languedoc-Roussillon, et sont aujourd’hui considérées comme les plus belles gorges de la région. Dans la région, la promenade à travers ces magnifiques gorges ne vous décevra pas lorsque vous passerez vos vacances ici. Vous pouvez également choisir d’explorer les gorges à pied, en empruntant l’un des sentiers de randonnée, ou en canoë. Quoi que vous choisissiez de faire, emportez votre appareil photo : Vous pourrez prendre ici des photos à couper le souffle.

Prenez le temps pendant vos vacances d’explorer la gorge de Galamus

Lorsque vous passez vos vacances dans cette région, il est intéressant de visiter les gorges de Galamus, l’un des plus beaux phénomènes naturels de cette région. Vous pouvez atteindre le site en conduisant à travers des tunnels et des rochers surplombants. La route serpente le long des rochers à 100 m au-dessus de la rivière, qui est généralement à peine visible. À certains endroits, des routes très étroites rendent impossible le passage de plus d’une voiture. Vous pouvez également prendre une navette pour vous conduire au parking.

À l’arrivée au parking, vous pouvez continuer à pied en suivant différents itinéraires. Vous verrez des vues magnifiques en chemin. Le monastère peut être vu clairement depuis un belvédère construit de manière unique, attaché à une falaise.

Comment s’y rendre ?

Pour se rendre dans les Gorges de Galamus, suivre les indications de St Paul de Fenouillet. Ensuite, (voir l’encadré pour plus de détails) conduisez jusqu’à ce que vous soyez avalé par les gorges, puis garez-vous sur une aire spacieuse à droite, puis faites une randonnée jusqu’à l’ermitage. Portez de bonnes chaussures et un bâton de marche si vous n’êtes pas stable sur vos pieds, car le sentier est raide et couvert de gravier aussi glissant que des billes.

Autres endroits à visiter/ à faire dans le périmètre

De l’Aude à la Méditerranée, le fleuve « Agly » passe par là.

L’Agly prend sa source à une altitude de 940 mètres, près du Col de Linas, au nord de Bugarach, dans le département de l’Aude. Il s’écoule vers l’est en direction du département des Pyrénées-Orientales. Ensuite, l’Agly se déverse dans la mer Méditerranée au Barcarès et à Torreilles.

L’Agly traverse les Gorges de Galamus, à la frontière entre l’Aude et les Pyrénées-Orientales. Au fil des ans, cette rivière a érodé les roches pour former les gorges telles qu’elles existent aujourd’hui.

D’une belle couleur turquoise à vert foncé, l’Agly a une longueur de près de 2 kilomètres et serpente à travers une impressionnante réserve naturelle aux murs de chaux. Il passe devant des cascades et des bassins d’eau aux eaux cristallines. La baignade est populaire dans la région.

Ermitage Saint Antoine de Galamus

Ces grottes ont été créées dans la gorge de la rivière de l’Agly. Des ermites y vivent depuis le 7e siècle. Le « saint patron » était Saint Antoine, le patriarche des moines du désert. A mi-chemin des gorges, l’ermitage de Saint-Antoine-de-Galamus se dresse contre la paroi rocheuse. Un certain Limoux Nègre y séjourna au XIVe siècle. Malgré un jeûne de 40 jours, il a survécu. Il fut donc arrêté par la « police » de l’église romaine, l’inquisition, et fut brûlé sur le bûcher.

Le site a été développé au 15e siècle et la chapelle a été construite en 1782 en remerciement des nombreuses guérisons des habitants de Saint-Paul-de-Fenouillet pendant cette période. Des ermites y ont vécu jusqu’en 1950.

Le lieu est toujours un lieu de pèlerinage traditionnel le lundi de Pâques et la 2e Pentecôte. Le lundi de Pâques, de nombreux habitants occitans visitent le lieu et surtout le lundi de Pentecôte les Catalans.

Dans la chapelle rupestre se détache une remarquable pierre gravée d’un « carré de Sator », qui se lit comme suit : « Sator arepo tenet opera rotas », ce qui signifie « le semeur fait tourner le monde ».

Canyoning

Pendant les mois d’été, les gorges de Galamus sont utilisées par de nombreuses personnes pour pratiquer le sport du canyoning, qui consiste à descendre la rivière sans utiliser de bateau. À travers les bassins d’eau, les cascades et les différents rochers, le parcours se fait à la nage, en glissant et en sautant. Il y a des hauteurs de 7m d’où les sauteurs sautent.

Je recommande vivement la visite des gorges de Galamus, quelle que soit la manière dont vous les visitez, en canoë ou sur l’un des grands sentiers de randonnée.

No Comments

    Leave a Reply