Jardin

Tailler le pommier de façon plus naturelle

Si la météo le permet, le dimanche peut être un jour idéal pour tailler son pommier, nous avons normalement le temps, mais d’abord voyons quelques informations et conseils sur comment tailler un pommier.

La taille du pommier « classique », dite tri-gemme (qui consiste à tailler systématiquement les rameaux en ne laissant que trois yeux) vise à organiser la forme de l’arbre afin de mieux contrôler sa croissance et sa fructification. Cette pratique héritée du jardinier du roi Jean-Baptiste de La Quintinie reste très populaire dans les jardins. Cependant d’autres approches nécessitant moins de taille et plus d’observations ont été développées, et semblent aller dans le bon sens.

En préambule, il semble bon de rappeler que chaque variété de pommier a des caractéristiques (vigueur, développement, hauteur) qu’il est important de connaître pour s’adapter en conséquence.

La taille de renouvellement

Cette taille nécessite un peu plus d’observation qu’une taille systématique et se pratique uniquement sur les variétés de pommiers modernes. En effet, les variétés « anciennes » fructifient sur les vieux rameaux et peuvent tout à fait ne pas être taillées du tout. Les variétés plus modernes ne fructifient elles que sur du bois jeune ( 1 à 3 ans). Il est donc intéressant de pratiquer une taille de renouvellement sur les seconds pendant l’été les vieux rameaux au niveau du départ du jeune rameau.

La taille de prolongement des rameaux

Elle est préconisée par JM Lespinasse spécialiste du pommier ayant travaillé pour l’INRA.
D’après ses observations, les jeunes rameaux mobilisent l’essentiel de la sève à faire du bois ce qui limite les fonctions de fructifications. La méthode consiste à amener l’arbre à produire « brindilles couronnées »: des rameaux avec un bouton floral à son extrémité qui ne donnera qu’un seul fruit, mais de qualité supérieure.

Il est donc nécessaire de laisser le rameau s’allonger au maximum, car l’affaissement de la branche par les fruits formés vont bloquer la croissance du rameau en plaçant une brindille couronnée à son extrémité. Mais l’inclinaison de la branche provoquera aussi l’apparition des jeunes rameaux (ceux qui sont conservés dans le cas du renouvellement). II faudra donc les supprimer le plus tôt possible pendant l’été. On peut également incliner les rameaux à l’horizontale avec des ficelles.
Pour bien mener cette technique, il convient d’avoir une ramification suffisamment haute, et prendra plus d’espace.

Pour aller plus loin sur le sujet, une vidéo très complète sur la taille du pommier :

L’INRA a distingué 4 types de pommiers en fonction de leur port en fonction de leurs tendances acrotoniques (alimente prioritairement en sève les branches situées près de la cime), basitoniques ( alimentent d’abord les branches les plus basses), ou intermédiaires.

No Comments

    Leave a Reply