Jardin

Le Compost : quelques conseils pour bien le prendre en main

Avec le printemps arrive le moment de reprendre votre compost en main. Celui-ci laissé de côté pendant l’hiver, idéalement protégé par une vielle couverture ou une planche va enfin pouvoir être aéré.

En effet pour se transformer en cette matière qui sent bon le sous-bois et qui pourra être un amendement organique parfait pour votre potager, le compost doit être aéré, humidifié et stimulé par le jardinier.

Les astuces pour bien reprendre en main son compost

Tout d’abord il faut aérer les tas de compost. Rappelons que le compost se compose de matériaux organiques qui sont des déchets de notre vie de tous les jours tels que les cendres, les tontes, les épluchures de légumes, le marc de café et les branches broyées…

Ses tas de matériaux organiques se sont tassés pendant l’hiver et pour relancer l’activité des micro-organismes qui lui permet de se transformer il faut l’oxygéner. Pour savoir si le compost doit être oxygéné, il suffit de se pencher et de le sentir ; s’il sent mauvais, c’est qu’il est en train de se décomposer et qu’il a besoin d’être aéré. Il s’agit donc de déplacer le tas de compost à la pelle ou à la fourche, de déchirer les tas de déchets compacts et les séparer.

Il faut aussi vérifier que le compost est assez humide pour qu’il puisse se transformer. Il faut ainsi vérifier que le tas de compost est bien humide sur toute sa profondeur, pour cela il faut prendre du compost dans la main est le presser, si quelques gouttes s’échappent de votre main, cela signifie que le composte est parfaitement humide cependant si vous avez plus que quelques gouttes entre les mains, le compost est trop humide et s’il n’y a pas d’eau du tout, il n’est pas assez humide. S’il n’est pas assez humide prenez un arrosoir que vous remplissez d’eau de pluie ou d’eau du robinet qui a reposé quelques jours (le chlore pourrait tuer les micro-organisme) et arroser votre tas après l’avoir bien brasse. S’il est trop humide, il s’agit de brasser le tas de compost et de l’étaler pour le faire sécher un peu.

Pour activer votre compost, vous pouvez aussi utiliser de l’activateur de compost, du fumier ou du lisier pour permettre à votre compost de se transformer. L’important est de ne pas incorporer un compost pas complètement mur a la terre, car celui-ci utiliserait l’azote de la terre pour se transformer au détriment de votre plantation !!

No Comments

    Leave a Reply