Maison

La construction d’une maison en fuste Kesako ?

Une fuste est une construction faite de rondins de bois brut, ou fûts. Les fûts proviennent d’arbres résineux écorcés manuellement qui ne sont ni sciés ni équarris. Les résineux possèdent en effet certaines caractéristiques qui les rendent particulièrement adaptés à la construction : stabilité, rectitude, faible décroissance…

Différentes essences peuvent être utilisées en fonction de leur durabilité. Les essences les plus couramment employées sont le pin douglas et le mélèze.

Le fustier

Le fustier est un artisan maîtrisant l’art de la fuste. Il ajuste chaque fût pour former les murs, le solivage et la charpente de la construction.

Une technique ancestrale… et moderne

La construction par empilage fut autrefois pratiquée en France. Oubliée pendant longtemps, cette technique est réapparue et s’est modernisée (notamment les techniques d’ajustement des fûts). Elle trouve aujourd’hui un écho particulier grâce à ses qualités environnementales et sanitaire

Étapes de fabrication

L’exploitation des arbres

Il s’agit de la première étape de la construction car c’est à ce moment que sont choisis les bois qui constitueront la fuste. Les bois sont choisis suivant certains critères, notamment la longueur, la décroissance et le diamètre.

Les arbres sont “débardés” (sortis de la forêt) à cheval, là encore pour limiter les émissions de CO2 (et donc la quantité d’énergie grise nécessaire à la mise en oeuvre de la matière première), ainsi que la dégradation des sols forestiers.

L’écorçage et le séchage

L’écorçage est réalisé manuellement. En plus d’éviter le recours à des engins mécaniques polluants, il permet surtout de préserver le “cambium”, une surface lisse du tronc qui protège naturellement le bois des attaques extérieures.

Le séchage permet au bois d’évacuer naturellement le surplus d’eau contenue dans ses cellules lors de sa croissance. Il reste environ 4 à 6 mois empilé pour permettre le réessuyage.

La taille des fûts et le montage

La taille est une étape déterminante dans la construction d’une fuste car elle a pour but de faire coïncider les fûts entre eux. Elle permet d’obtenir une parfaite juxtaposition des fûts. Chaque bois doit s’ajuster à celui qui le précède. Pour ce faire, toutes les singularités du bois de dessous sont reportées sur le bois de dessus par un compas.

Pour être assemblés, les fûts sont manipulés à l’aide d’une grue radio-commandée.

Démontage, transport et remontage

Lors du démontage, chaque fût est numéroté et repéré sur le plan de l’ouvrage. C’est lors de cette étape que peuvent être percés les trous permettant le passage de gaines électriques.
Une fois la fuste entièrement démontée, elle est chargée dans des camions afin d’être acheminée vers sa destination finale, où elle est remontée grâce au plan et aux références inscrites sur les fûts.

En video :

No Comments

    Leave a Reply