Dessin d'un phasme
Animaux

Un phasme : Tout savoir sur cet insecte

Les phasmes ou phasmoptères sont des insectes de la famille des phyllies dont l’aspect fait beaucoup penser à certains éléments de la nature comme des feuilles ou des brindilles. Leur élevage est plutôt simple, mais nécessite une bonne connaissance au préalable de ces insectes. Que savoir donc sur cet insecte ? Les caractéristiques, les différentes espèces, le mode de vie et la reproduction de phasme seront donc les différents sujets décrits dans cet article.

Caractéristiques du phasme

Les phasmes sont très semblables à des feuilles, des bâtons ou encore des écorces, ce qui leur confère diverses appellations telles que phasme bâton, phasme feuille, phasme écorce, phasme ronce. Cet aspect caractéristique leur permet de se camoufler dans la nature pour échapper à d’éventuels prédateurs comme les rongeurs, les oiseaux, les singes, araignées et d’autres insectes. Certains phasmes ont développé l’aposématisme, c’est-à-dire qu’elles sont très colorées, indiquant ainsi leur toxicité.

La taille du phasme est d’environ 12 centimètres et varie en fonction de l’espèce et il pèse environ 3 grammes. Le corps de cet insecte est divisible en six parties que sont :

  • les antennes ;
  • la tête ;
  • les mandibules ;
  • le thorax scindé en prothorax, mésothorax et métathorax ;
  • l’abdomen composé d’anneaux et trois paires de pattes qui sont articulées.

Il faut noter que certaines espèces de phasmes ont des ailes. De plus, ils ne vivent pas plus d’un an généralement et au cours de leur vie, muent sept ou huit fois.

Mode de vie

On dénombre plus de 2500 espèces phasmes de cet insecte. La plupart des espèces vivent sur une seule plante en nature. Peruphasma schultei, le phasme du Pérou, par exemple qui est reconnaissable par son corps noir, ses yeux jaunes et les ailes rouges, vit sur le troène.

Ce sont des herbivores, mais ils peuvent se transformer en cannibales lorsqu’ils manquent de nourriture dans leur environnement. Les phasmes se déplacent la nuit pour se nourrir et peuvent rester plusieurs heures de la journée immobiles. Afin de se protéger des prédateurs, ils imitent tant dans l’aspect que dans les mouvements, des brindilles ou des feuilles. Les plus jeunes se meuvent en imitant le mouvement du vent et arrivée au stade adulte, ils semblent modifier leur façon de se déplacer.

Reproduction

Le phasme est un insecte ovipare qui pond entre 100 et 1300 œufs dans sa vie selon l’espèce. Sa reproduction est sexuée, mais se fait également par parthénogenèse thélytoque, c’est-à-dire en absence de fécondation. La femelle n’a donc pas besoin du mâle et sa reproduction conduit à des femelles œufs. Cette reproduction se fait lorsque le phasme est à l’âge adulte qui vient au moment de la dernière mue. Le phénomène de parthénogenèse est certainement la cause de l’absence totale de mal au niveau de certaines espèces.

Il existe en outre trois modes reproductifs que sont :

  • l’androgenèse où les œufs de phasmes contiennent uniquement le génome male, mais peuvent aboutir à des insectes mâles et femelles
  • La gynogenèse où le génome est féminin et n’aboutit qu’à des insectes femelles et
  • l’hybridogenèse qui est un phénomène naturel de croisements entre des espèces proches

Les œufs ne nécessitent pas de conditions humides pour éclore, le processus d’incubation durant de 3 à 5 mois.

Élevage des phasmes

L’élevage des phasmes est généralement fait dans un cadre pédagogique, dans les écoles et laboratoires pour observer leur stratégie d’adaptation et leur évolution. Plus de 300 espèces sont élevées et les plus rencontrées en élevage sont Carausius morosus encore appelé phasme morose, Clonopsis gallica et Eurycantha calcarata.

Leur élevage est plutôt facile. Pour débuter un élevage il faut donc :

  • un vivarium phasme possédant ou non une grille comme dans un terrarium avec un fond en sable ou en terreau ;
  • un bol pouvant contenir de l’eau ;
  • un vaporisateur comportant de l’eau pour humidifier quotidiennement le vivarium.

Les femelles pourront avoir un environnement confortable pour y pondre des œufs. Leur alimentation est toute aussi simple. Ils peuvent en effet consommer des ronces, des fougères, du chêne et du lierre. L’alimentation variera cependant en fonction de l’espèce élevée.

En conclusion

Le bâton du Diable plus connu comme phasme est un insecte qui attire de plus en plus l’attention des scientifiques et des enfants et qui se retrouve de plus en plus en élevage à cause de son aspect, de son mode de vie facile à reproduire en élevage et de ses facultés d’adaptation. Les phasmes insectes présentent aussi un mode de reproduction qui fascine. Un élevage, même s’il est facile, impose quelques règles de base.

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply