De la moisissure sur un mur
Maison

Comment éviter les moisissures sur les murs ?

C’est quoi une moisissure ? c’est un groupe de minuscules champignons se propagent dans des conditions humides ou sur des matières organiques en décomposition

Le plâtre et la peinture sont les principales sources de nourriture des moisissures, qui sont une combinaison de bactéries et de spores. Les moisissures ont initialement une couleur jaunâtre qui vire au vert et au noir avec le temps. La moisissure sur les murs en plus d’être embêtant pour votre maison, cela peut-être dangereux pour la santé.

Les moisissures sur les murs se forment pour différentes raisons. Les infiltrations, l’humidité, la condensation et une mauvaise ventilation en sont les principaux responsables. Outre les températures, d’autres facteurs entrent en jeu. L’isolation thermique insuffisante, le chauffage domestique, les différences de température intérieure et extérieure contribuent au développement de ces accumulations. La cause de certains problèmes domestiques peut également être attribuée à certaines habitudes et à certains besoins. Le linge peut être suspendu à l’intérieur d’une maison par exemple.

Nous allons voir comment prévenir et éviter que la moisissure arrive sur les murs de votre maison.

Les moisissures peuvent menacer nos environnements, mais nous pouvons prendre quelques précautions pour éviter leur formation. La clé est la prévention.

Humidité : comment la reconnaitre et que faire ?

Ne pas confondre : la condensation et l’humidité sont deux phénomènes différents. Les cuisines et les salles de bains souffrent généralement de condensation, qui est un processus physiologique et normal. La vapeur est souvent créée par la cuisson des aliments ou par l’utilisation d’une grande quantité d’eau chaude lors du bain ou de la douche, par exemple. En utilisant simplement de l’air frais pendant quelques minutes, on peut éliminer cette substance inoffensive des plafonds et des murs.

En revanche, en ce qui concerne l’humidité concrète d’une maison, si de grandes flaques d’humidité réelle apparaissent sur le mur, le problème est différent. Une infiltration dans le mur peut provenir :

  • D’une fuite ou d’un dysfonctionnement de la plomberie
  • D’une fuite du toit lors d’un gros orage.
  • D’une remontée d’humidité, qui peut entraîner le soulèvement des carreaux ou du parquet, et conduire à des dégâts irréversibles.

Quelques précautions doivent être prises pour éviter ces phénomènes qui peuvent imposer des rénovations coûteuses s’ils sont ignorés.

Il faut tout d’abord aérer les pièces concernées tous les jours, ou parfois plusieurs fois par jour, si vous constatez que votre maison est mal isolée et qu’elle absorbe donc l’humidité.

Ensuite, vous pouvez essayer de mettre un demi-kilo de ciment dans un coin de la pièce, ce qui est une vieille astuce, mais très efficace comme remède maison. C’est une chose que vous remarquerez. Comme le sel absorbe la majeure partie de l’humidité de la pièce, il deviendra très humide au bout de quelques jours.

Toutefois, lorsque ces règles simples ne fonctionnent pas et que des cas plus graves se présentent, l’installation d’un déshumidificateur peut être une solution efficace

Contrôler le taux d’humidité

Le maintien d’un taux d’humidité relative de 40 à 60 % fera l’affaire, et ce taux peut être facilement mesuré à l’aide d’un hygromètre. Par conséquent, il est essentiel que vous aériez les pièces et d’éviter de créer beaucoup de vapeur, comme la cuisine et la salle de bains dans les pièces en question.

Un facteur très important est de maintenir une température interne constante entre 18 et 20 degrés : les températures élevées favorisent la croissance des moisissures. Il faut donc contrôler soigneusement le thermostat, surtout en hiver, lorsqu’il est plus difficile d’ouvrir les fenêtres pendant de longues périodes… à cause du froid extérieur.

Un environnement sain nécessite un échange continu d’air, exempt d’humidité et de moisissures, en plus du contrôle de la température et de l’humidité. Ce système de ventilation mécanique contrôlée fait exactement ce qu’il dit : il échange continuellement l’air de la maison de façon automatique, sans perte de chaleur, tout en éliminant la poussière et le pollen avant de laisser l’air entrer dans la maison. En outre, le renouvellement de l’air permet d’expulser l’excès d’humidité, ce qui facilite grandement le contrôle de la température.

Ne pas étendre le linge à l’intérieur

Si vous ne disposez pas d’une terrasse et que vous devez étendre des vêtements à l’intérieur de votre maison, vous risquez d’avoir des moisissures sur les murs. L’humidité est générée lorsque les vêtements mouillés s’évaporent. La moisissure se forme sur les murs en raison de l’humidité qui s’y dépose. Pendant l’été, étendez les vêtements à l’intérieur avec les fenêtres ouvertes ou utilisez un sèche-linge si vous n’avez pas d’autre solution.

Attention aux plantes d’intérieur

Les plantes d’intérieur font partie de votre vie et vous ne pouvez pas vivre sans elles. Si elles ne peuvent pas supporter la température extérieure, vous n’avez pas la place de les placer sur votre balcon. Dans la mesure du possible, évitez de les planter à l’intérieur dans une pièce qui est sujette aux problèmes de moisissures sur les murs. Si vous devez le faire, assurez-vous que le pot ou la soucoupe est bien hydraté pour éviter la stagnation. Une source d’eau stagnante entraîne le développement de moisissures.

Les autres bons gestes pour éviter la moisissure sur les murs

  • Les moisissures n’aiment pas la lumière et ne se forment pas en sa présence. On garde les rideaux et les volets ouverts et ouvre les stores pour laisser entrer la lumière du soleil.
  • Par temps de pluie et lorsque l’humidité est élevée, nous fermons les fenêtres.
  • Nous vérifions si la pluie n’a pas pénétré dans les cadres des fenêtres lors d’un orage et nous séchons immédiatement et soigneusement les cadres si nécessaire.
  • Il est indispensable de faire circuler l’air dans la maison au moins 5 minutes par jour, surtout lorsqu’il y a du vent (surtout en été).
  • Les vêtements et le linge ne doivent pas être posés sur les radiateurs s’ils sont mouillés.
  • Les environnements à faible taux d’humidité ne doivent pas comporter de moquettes ou de tapis, car ils retiennent l’humidité.
  • En ce qui concerne la cuisine, on utilise une hotte aspirante et éventuellement un ventilateur relié au conduit de fumée afin que la fumée soit expulsée vers l’extérieur. Il ne faut pas laisser d’eau stagnante dans les éviers.
  • Dans la mesure du possible, nous ouvrons la fenêtre de la salle de bains juste après le bain ou la douche, afin que la condensation se forme, que l’eau puisse être évacuée du sol et que la moquette puisse être séchée à l’extérieur. En été, nous pouvons utiliser un ventilateur électrique pour favoriser la circulation de l’air dans la pièce.
  • Les placards doivent être remplis de sacs de gel de silice ou de simples bols de craie, car ces deux traitements absorbent l’humidité et protègent les vêtements contre les taches de moisissure et l’apparition de mites.
  • Pour la prévention des taches de moisissure, utiliser un déshumidificateur électrique
  • SI vous refaites la peinture des murs de votre maison, il faut utiliser une peinture anti-moisissures sur les murs en présence d’humidité.
  • Les meubles doivent être maintenus à au moins 5 centimètres des murs (surtout ceux de l’extérieur).

No Comments

    Leave a Reply